Catégories
Articles récents
AccueilActualitesLa crypto monnaie interdite par des oulémas indonésiens

La crypto monnaie interdite par des oulémas indonésiens

L’utilisation de la crypto monnaie est interdite aux musulmans, selon le conseil indonésien des chefs religieux qui fait valoir « l’incertitude » de cette nouvelle monnaie qui a le vent en poupe et de nombreux adeptes.

Le Conseil National des Oulémas, ou MUI (en anglais) a jugé la crypto monnaie haram, ou interdite, comportant des éléments d’incertitude, de paris et de préjudice, a déclaré jeudi Asrorun Niam Sholeh, responsable des décrets religieux, après que le Conseil ait tenu une audition d’experts, d’après une information de Bloomberg. « Si la crypto monnaie en tant que marchandise ou actif numérique peut respecter les principes de la Shariah et peut montrer un avantage clair, alors elle peut être échangée », a-t-il néanmoins ajouté.

MUI détient l’autorité sur la conformité à la Shariah dans le pays qui abrite la plus grande population musulmane du monde, le ministère des Finances et la banque centrale les consultant sur les questions de finance islamique.

Le gouvernement lui-même a soutenu la crypto monnaie, l’autorisant à être échangée aux côtés des contrats à terme de matières premières en tant qu’option d’investissement et poussant à mettre en place une bourse axée sur les crypto actifs d’ici la fin de l’année. L’Indonésie n’autorise pas l’utilisation de crypto actifs comme forme de monnaie, la roupie étant la seule monnaie légale du pays.

Bien que la décision du MUI ne signifie pas l’interruption de tous les échanges de crypto monnaie en Indonésie, le décret pourrait dissuader les musulmans d’investir dans ces actifs et inciter les institutions locales à reconsidérer l’émission d’actifs crypto. La Banque d’Indonésie a bien réfléchi à une monnaie numérique de la banque centrale, mais aucune décision n’a été annoncée pour le moment.

Le montant des transactions de crypto a atteint les 370 billions de roupies (26 milliards de dollars) dans les 5 premiers mois de l’année en Indonésie, toujours qu’une fraction du marché mondial, qui lui, est autour des 3 000 milliards de dollars.

La position des chefs religieux d’Indonésie peut diverger de leurs homologues d’autres pays à majorité musulmane. Les Emirats arabes unis ont autorisé l’échange de crypto dans la zone de libre-échange à Dubaï, tandis que le Bahreïn a soutenu la cryptomonnaie depuis 2019.